Modèle européen de justice constitutionnelle

Brièvement, l`affaire est sur l`intention du Président John Adams de nommer, entre autres, William Marbury comme justice de la paix. Parce que le lendemain, le terme d`Adam a été mis à expiration, le nouveau-nommé Secrétaire d`État, James Madison, dont la tâche était d`approuver la nomination, a refusé de le faire. Dans ces circonstances, Marbury a demandé un bref de mandamus (un bref ou un ordre délivré par un tribunal de juridiction supérieure qui ordonne à un tribunal inférieur, à une personne morale ou à un particulier d`accomplir ou de s`abstenir d`accomplir un acte particulier, le exécution ou omission qui est exigée par la Loi comme une obligation) de la Cour suprême de contraindre Madison à approuver la Commission, une demande qui a finalement été refusée, et qui a établi la position de la Cour suprême d`arbitre de la constitutionnalité. En dépit de l`influence significative des États-Unis sur les méthodes d`examen constitutionnel en Europe, les deux modèles de justice constitutionnelle, américains et européens, sont maintenant très différents (Bakker, 1995) pour conclure, tout en tenant compte des aspects distincts des deux types de contrôle judiciaire différents, on ne peut pas faire de hiérarchie des systèmes d`examen constitutionnel par importance ou efficacité. Les systèmes judiciaires européens et américains représentent les effets du développement institutionnel, politique et culturel au cours des siècles dans le cadre de la volubilité permanente de non seulement extern, mais aussi des forces domestiques. Que ce soit une méthode abstraite ou concrète, ils ont tous deux prouvé la capacité de moulage des structures juridiques adéquates pour garantir la suprématie de la Loi fondamentale. Avant d`avoir connaissance de la norme juridique qui est plus importante pour la société, le besoin d`un organe directeur s`est développé. Son objectif est de garantir la suprématie de la Loi fondamentale. Comme une perspective progressive a sa propre signification en exprimant comment la révision constitutionnelle est apparue, le cas de USSCt, Madison v.

Marbury, 1803 est devenu un point de repère et symbolise le début de la justice constitutionnelle non seulement aux Etats-Unis, mais dans le monde entier, avec La Suisse, la Norvège et la Grèce après le modèle américain (Wolfe, 1994). Le modèle américain d`examen est similaire à la «méthode concrète» européenne, mais avec plusieurs, particularités considérables. Suivant le principe «le juge fait la Loi», établi dans le système de droit anglo-saxon, tout tribunal a le pouvoir d`annuler une loi comme inconstitutionnelle si elle contrevient aux dispositions de la Loi fondamentale. Au contraire, en Europe, un juge ne détient que le pouvoir d`interpréter la Loi, mais de ne pas la créer, il n`est donc pas autorisé à statuer sur la conformité d`une loi avec la Constitution. Dans le même temps, le modèle européen de révision constitutionnelle propose à un organe spécifique la responsabilité particulière de vérifier la compatibilité d`une loi avec la Loi fondamentale. Ce système, par opposition à celui américain, est centralisé. Par exemple, que nous parlions de la Cour constitutionnelle en Roumanie, du Palais de justice constitutionnel en Allemagne, ou du Conseil constitutionnel en France, ils décrivent tous l`institution judiciaire dans la position de garantir la suprématie de la Constitution. En outre, les actes fondamentaux stipulent comment, quand et à quels actes juridiques le contrôle constitutionnel peut être fait. En Europe, les juridictions ordinaires traitent des questions civiles et pénales et peuvent également renvoyer les questions d`inconstitutionnalité à l`organe délégataire (voir les affaires de la Roumanie, France).

En outre, dans le modèle européen, il existe trois façons de rendre la justice constitutionnelle (Sadurski, 2005): 2. La méthode concrète est le type d`examen qui implique un cas concret dans lequel le juge renvoie une question constitutionnelle à la Cour de justice qualifiée. La Cour constitutionnelle est tenue de lui répondre dans un délai raisonnable. Le juge ordinaire est lié par la décision de la Cour constitutionnelle à l`égard de la question constitutionnelle en question et doit l`appliquer dans le litige respectif.

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.

Autor: wysocki.elblag.pl - Adrian Wysocki